Retour Retour

Sommaire de ce dossier

Groupe communiste

Visite en Palestine

J’ai participé en avril à une délégation d’élus communistes et républicains de tous échelons en Palestine. Nous sommes allés à Jérusalem, à Bethléem, à Haïfa et à Ramallah. Nous avons rencontré le directeur de cabinet du président Mahmoud Abbas, le maire de Nazareth, ville de 65 000 habitants dirigée par un maire communiste, ce qui est assez singulier, l’épouse du leader du Fatah et une délégation de pacifistes israéliens. Nous étions accompagnés par Hind Khoury, qui est la déléguée générale de la Palestine en France.
Nous avions pour but de signifier aux Palestiniens notre solidarité pour une paix juste garantissant à la fois l’Etat d’Israël et la création d’un véritable Etat palestinien sur la base des territoires de 1967. Donc l’application stricte des différentes résolutions de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Nous souhaitions aussi témoigner de ce que nous avons vu, et, au retour, voir quelles aides nous pouvions apporter aux Palestiniens à travers nos diverses collectivités. La colonisation continue en Cisjordanie fait des territoires palestiniens des enclaves. En 1948, lorsque l’Etat d’Israël a été créé, on leur avait donné 54 % de la superficie de la Palestine historique, laissant 46 % aux Palestiniens. Aujourd’hui, ils en sont à 12 %. À Jérusalem, les maisons de Palestiniens sont détruites selon une géographie minutieuse qui consiste à couper Jérusalem-Est, qui est censé être un territoire palestinien, de Jérusalem-Ouest. En outre, un mur de 740 kilomètres est en train d’être réalisé : 300 ont déjà été terminés. Chaque matin et chaque soir, les Palestiniens qui vont travailler sont fouillés, ce qui disloque la vie sociale et paralyse la vie économique. Ce blocus empêche le processus de paix et alimente les extrémistes de tous bords. Un petit collectif s’est mis en place pour faire analyser les besoins et voir quelles collectivités pourraient prendre en charge les différents dossiers. Je pense qu’il serait regrettable que les élus progressistes français soient en deçà des déclarations du Président des Etats-Unis.

Claude Pinon
Président du groupe communiste

haut Haut de page imprimer Imprimer
facebook  twitter  Digg  Yahoo  Delicious  Technorati  myspace

Mentions légales | Accessibilité | Nous contacter | Plan du site et fils RSS | Facebook page officielle
Crédits photos et droits de reproduction : © Conseil Régional de Bourgogne - 2014 -

Les pages de ce site sont 100% Valid XHTML 1.0 Strict