Retour Retour

Sommaire de ce dossier

Groupe Front National

Ruine et désolation

En 1974, sous la présidence de Giscard d’Estaing, la France a entamé une suite ininterrompue, de budgets déficitaires. Il ne s’est pas trouvé depuis un seul Président ni un seul Premier Ministre qui se soit comporté dignement en rétablissant, pour le moins, l’équilibre budgétaire de l’Etat.
Ils ont tous, au contraire, laissé filer lâchement les dépenses publiques, sans oublier d’augmenter massivement les prélèvements présentés comme obligatoires. À tel point que la France a été « sacrée » championne du monde des impôts, laissant la médaille d’argent à… la Chine communiste !
La promesse électorale de l’actuel Président (de ramener le budget de l’Etat dans les clous) a bien sûr été oubliée, comme celles de tous ses prédécesseurs.
Cette année, au prétexte de la nouvelle crise financière, les déficits publics vont atteindre les abîmes : à qui fera-t-on croire qu’ils ne seront pas suivis d’un très lourd accroissement des impôts, taxes et cotisations, et du retour de l’inflation ?
Qui peut encore penser qu’il ne faudra pas rembourser les emprunts contractés ?
Pendant que leurs représentants politiques achèvent de les ruiner, les Français continuent majoritairement de les prendre au sérieux et de les croire.
Au conseil régional de Bourgogne, le déficit budgétaire est appelé pudiquement « emprunt ». La majorité socialiste voudra-t-elle se comporter avec sagesse ou continuera-t-elle à dépenser sans compter ? Vous connaissez déjà la réponse…

Pierre Jaboulet-Vercherre
Président du groupe Front national

haut Haut de page imprimer Imprimer
facebook  twitter  Digg  Yahoo  Delicious  Technorati  myspace

Mentions légales | Accessibilité | Nous contacter | Plan du site et fils RSS | Facebook page officielle
Crédits photos et droits de reproduction : © Conseil Régional de Bourgogne - 2014 -

Les pages de ce site sont 100% Valid XHTML 1.0 Strict